Merci les travaillistes

Publié le par Sandra

    Comme notre appartement est non fumeur, j'étais sortie tard dans la nuit fumer ma cigarette de repos du guerrier après avoir fini de bosser (ce sont les joies du télétravail, les horaires libres) après avoir dûment grogné auprès de MCET qu'il m'abandonnait seule à mon tabagisme dans la froidure (ça gèle sévère ici) et les ténèbres, pour être sans doute la proie des loups.
    Eh bien, je n'étais pas loin, parce que pendant la cibiche, je me suis trouvée nez à nez avec un renard. Le goupil venait j'imagine de la forêt pas si lointaine et doit l'existence tranquille qu'il a l'air de mener dans les parages (il a déjà été repéré par d'autres témoins que moi, MLAM prétend même en avoir vu deux, mais il devait avoir fumé) à la loi votée il y a quelques années par les travaillistes réduisant plus ou moins (selon les points de vue) la chasse à courre qui est traditionellement ici une chasse au renard.
    Donc malgré les menées des conservateurs qui ont promis au lobby de la chasse d'amender la loi s'ils revenaient au pouvoir (si les chasseurs votaient pour eux, donc) et malgré les centaines de milliers de britanniques ayant participé à des fox huntings le jour de Boxing Day d'après le Guardian de samedi dernier, on voit nuitamment dans les rues de Bristol des renards en quête de poubelles avenantes ou d'inspiration poétique, je ne sais.
    Si on ajoute à ça les écureuils que nous avons déjà croisés dans différents parcs, on peut vraiment dire que c'est encore mieux que dans Histoire naturelle, Westbury-on-Trym.

Publié dans Dear old England

Commenter cet article