Rêve générale

Publié le par Sandra

    Hier soir, MLAM et moi avons regardé le film Billy Elliot qui se passe dans une ville minière du nord de l'Angleterre pendant la grande grève des mineurs de 1984-1985*. C'est comme ça que j'ai appris que Margaret Thatcher, premier ministre à l'époque et évidemment responsable du mécontentement des mineurs, avait qualifié les grévistes d'"ennemi de l'intérieur**", les comparant à l'Argentine, ennemi récent du Royaume-Uni dans une vraie guerre, celle des Malouines.
    Suivant aussi assidûment que possible la grève générale française d'aujourd'hui via le site de Libé et faisant le rapprochement entre cette journée qu'on qualifie déjà d'historique et ladite grève des "ennemis de l'intérieur", je me suis avisée qu'il s'agissait d'un défi à la (petite) mesure de Sarkozy. Réussirait-il, dans sa proverbiale révérence pour l'histoire du mouvement ouvrier et les libertés publiques, en général, et pour le droit de grève et de manifestation, en particulier, à faire plus fort  qu'elle ? C'est vrai, il y a une certaine ressemblance entre les deux, non ? Et pas seulement dans le brushing (regardez et , et dites-moi après qu'ils n'ont pas le même coiffeur amoureux du bouffant années 80). Qu'est-ce qu'il pourrait dire pour surpasser la Dame de Fer ? Traiter les femmes de ménage manifestantes de terroristes ? Les infirmières en grève d'"ennemies de la France" ?
    Allez, encore un petit effort, révéré Président, bientôt toi aussi, tu inspireras une chanson d'amour à Renaud.


* Je voulais mettre un lien vers l'article en français mais je l'ai trouvé vraiment trop partial.
**'the ennemy within'

Publié dans Ici là-bas

Commenter cet article

Armide 17/02/2009 15:03

Pour un blog Test, c'est un coup de Maître.
Merci pour le divertissement et la rélexion que m'apportent vis articles.
Je reviendrai
A bientôt