White chandeleur, follow up - crêpes

Publié le par Sandra

   Pour poursuivre sur le thème de mon post White chandeleur, j'ai décidé de mettre la recette de pâte à crêpes que j'ai bidouillée lundi. En effet, ma référence en matière de crêpes, ma belle-mère, qui soit dit en passant ne se range pas du tout dans la catégorie des abominables belledoches (coucou C.), ma référence, donc, étant indisponible quand j'ai décidé au dernier moment, comme d'hab', de faire des crêpes, je me suis retournée vers marmiton.org. Mal m'en a pris et j'aurais dû m'en douter car je suis tombée sur des recettes qui m'ont semblé fantaisistes. Je n'ai pas eu droit aux traditionnels commentaires de gens s'étonnant que la recette soit ignoble, si on remplace le lait par du haddock fumé et les oeufs par du paprika, mais j'ai trouvé des recettes qui indiquaient 500 grammes de farine et cinq oeufs, pour moins d'un litre de lait, genre j'ai râté ma recette de brioche et je vais prétendre que c'était des crêpes et que c'était super bon ou des recettes visiblement destinées à nourrir toute l'équipe de hockey sur glace de Chicoutimi, un soir de match. Comme MCET et moi sommes assez peu portés sur le hockey, voilà la recette que j'ai faite et qui pourra peut-être servir à ceux qui veulent seulement se faire un dessert de chandeleur à deux (plus un top petit déj' le lendemain).

Pour 15 à 20 crêpes (selon la taille de la poêle) :
- 220 g de farine
- 2 cuillérées à soupe de sucre en poudre
- 3 gros oeufs
- à peu près 80 cL de lait
- 1 (grosse, j'avoue) cuillérée à soupe de rhum
- une pincée de sel
    Dans un saladier, mettre la farine et le sucre et faire un puits au milieu. Dans le puits, mettre les trois oeufs entiers. Avec un fouet à main, touiller pour mélanger les oeufs jusqu'à obtenir une pâte homogène. Quand la moitié, à peu près, de la farine est mélangée, ajouter le lait en continuant de touiller. Battre assez énergiquement pour éliminer les éventuels grumeaux. Ajouter le rhum et le sel. Mélanger. Laisser reposer une heure au frigo.
    Verser à la louche dans une poêle chaude et se râter au moment de faire sauter la crêpe pour la retourner (eh oui, c'est la tradition, on cherche pas à savoir, ça fait deux mille ans qu'on fait tomber la crêpe en la retournant, on le fait, on le fait).

    Ma référence en matière de crêpes étant Normande (et, je crois, fière de l'être), je n'ai pas, à ma grande honte, de recette de galettes de blé noir. Toute indication est la bienvenue. Si Vannes gagne à la surprise générale (c'est déjà l'hallu qu'ils en soient là) la coupe de la ligue, je sens que MLAM va être pris d'une sacrée nostalgie des odeurs de galette-saucisse du stade rennais et que je vais devoir m'y coller. Donc, si quelqu'un m'envoie une bonne recette ou si j'arrive à bidouiller seule, je vous tiens au jus.
    Par ailleurs, suite du follow up, il a reneigé à Bristol cette nuit.

Publié dans Qu'est-ce qu'on mange

Commenter cet article

Abie 07/02/2009 18:52

Tiens c'est vrai, je n'ai pas fait de crèpes à la Chandeleur. Mais comme suite à une envie brutale je m'en suit fait une à deux fois par semaine en janvier, j'imagine que je suis excusée...

Ma recette, je l'ai piquée à mon indispensensable duo «Cuisine pour tous» et «Pâtisserie pour tous», de l'rremplacable Ginette Mathiot, Inspectrice générale d'enseignement ménager.

250 g de farine
1/2 litre de lait
1 cuillerée d'huile
2 oeufs
1 pincée de sel

Avec ça, (éventuellement additionné de rhum ou d'eau de fleur d'oranger) et le petit accessoire spécial pour étaler la pâte j'arrive à faire des crèpe über-fines sur ma plaque (pas une vrai bilig, mais bien suffisant...).

amour de cuisine 05/02/2009 21:26

merci pour ta visite cjez moi c'est bien sympa et merci pour le photo elle est sublime, c'est ou exactement?
je reviendrai sur ton blog, bonne soiree, la j'ai du couscous sur le feu, hihiihi

Sandra 06/02/2009 10:45


La photo a été prise à Westbury on Trym.
Bon couscous (je pense que je te piquerai la recette).