Marketing anglo-saxon

Publié le par Sandra

    Bien que nous aussi (enfin, vous aussi) en France nous soyons bénis et ayons le droit de goûter aux ineffables plaisirs de la langue publicitaire et du discours marketing, nous ne devons pas dessiner exactement la même silhouette que nos chers non-compatriotes d'outre-Manche dans les omniprésentes et omnipotentes études de marché car le ciblage marketing n'est pas tout à fait le même. Alors que j'arpentais les allées enchantées de l'hypermarché où nous essayons désespérément MCET et moi de nous approvisionner en lentilles sèches, en jambon sec et en bière buvable au milieu d'accumulations pantagruéliques de chips parfumées aux douces saveurs de haricots sauce tomate et autres crevettes mexicaines, deux bijoux du blabla publicitaro-consumériste local sont venus à mon attention, qui, je crois, n'apparaîtraient pas tels quels au doux pays de mes aïeux (paix à leur âme, ils ont échappé à la chips parfum de synthèse écureuil cajun *).
    Premièrement, en plein combat au rayon yaourts pour trouver de quoi se nourrir sans trop de gras et de sucre et de colorants/parfum artificiel de banane verte, je tombe sur des yaourts d'une marque dont je tairai le nom, mais qui existe en France, dont l'emballage s'orne de ce délicieusement poétique slogan : "Start to feel less bloated from 14 days or get your money back!"*. Immédiatement, je m'interroge sur les désordres psychiques affectant à coup sûr toute personne susceptible d'écrire d'un ton rageur au service clients de ladite marque : "Dear sir or madam, au bout de 15 jours à nous nourrir, ma chère épouse et moi, exclusivement de yaourts de votre marque, j'ai le regret de vous annoncer que nous sommes toujours aussi constipés et  we want our money back !".
    Toujours en rapport vague avec le sujet du transit intestinal, mais moins agressif et plus surréaliste, oserais-je même dire poétique à la Marcel Duchamps, alors que j'essayais de trouver sur l'emballage du bidule désodorisant à chiottes comment le fixer sur la cuvette, j'ai eu le plaisir d'y lire que chaque bloc durait jusqu'à "4 fun packed weeks"***. Suivait une admonition légale présente sur l'emballage à l'initiative anxieuse de quelque avocat soucieux de plomberie (bien que je sois prête à parier un orteil qu'aucun avocat digne de ce nom ne puisse être à l'origine de la formulation utilisée) qui indique aux utilisateurs qu'ils ne doivent pas jeter le bidule en plastique dans leurs toilettes, "not even for fun!"****. Re-interrogation sur l'état mental des consommateurs anglais ... ou sur la misère intellectuelle et culturelle qui pousserait ces pauvres Britanniques à balancer des paniers plastiques à désodorisant à chiottes dans leurs canalisations juste parce que, avouons-le, c'est super drôle.
    Et après on dit que les Anglais sont puritains, bien plus que les Français. En ce cas, on n'a pas les mêmes tabous. Aux Anglais, le sursaut de révulsion secrètement excitée quand un étranger veut leur faire la bise, aux Français, le malaise diffus malpropice à l'achat impulsif quand on leur dit qu'on sait qu'à quarante-cinq ans bien sonnés, ils font toujours mumuse avec la chasse d'eau.

*Aucun écureuil n'a été maltraité dans la fabrication de ce produit.
** Qu'on pourrait adapter librement en "Moins ballonné au bout de 14 jours ou
remboursé !".
*** "4 semaines d'amusement/de plaisir intense".
**** "même pour le fun !"

Commenter cet article