British countryside

Publié le par Sandra

    Avec le printemps, j'ai vu réapparaître dernièrement un de ces piliers de la vie locale britannique, le concours de fête de village. Les amateurs de Wallace and Gromit se souviendront du concours de légumes géants du Mystère du lapin garou. Et les lecteurs du journal local The Bristol nine ont la joie et l'avantage d'apprendre dans sa dernière édition que le Sea Mills Community Center organise son concours annuel d'animaux de compagnie le 6 juin. Le plus délicieusement britannique, à mon goût, dans l'histoire est l'intitulé des différentes catégories où vous pouvez faire concourir Lapinou et Médor. On y trouve entre autres le concours du meilleur petit animal à fourrure, la catégorie de l'animal que l'arbitre voudrait le plus remmener chez lui et enfin le concours de l'animal qui ressemble le plus à son maître. J'imagine qu'il y aura peu de sconses en compétition dans cette dernière catégorie.
    Toujours dans la catégorie British country life, j'ai vu récement le film Hot fuzz, qui pour être relativement nanardesque n'en présente pas moins tous les aspects typiques de la vie de village anglaise, du tenancier de pub bonhomme au magasin de jardinage en passant par le concours du "meilleur village britannique". En plus, le film a été tourné dans la fort belle ville de Wells, dont je vous recommande par ailleurs la cathédrale.
    Comme quoi les clichés campagnards anglais sont beaucoup plus stylish et/ou fluffy que ceux fleurant bon la campagne française, plus portés sur la fête du haricot blanc et le beaujolais nouveau du petit déjeuner.

Publié dans Dear old England

Commenter cet article