Votation populaire

Publié le par Sandra

   Si je me laissais aller, je sauterais partout comme un cabri en criant "L'Europe, l'Europe, l"Europe !". Demain, pour la première fois de mon existence, je vais voter ailleurs qu'en France et avec un autre système de scrutin qu'au pays. Entre comprendre le système électoral, se renseigner sur les programmes et les actions passées des différents partis, lire les tracts qu'on nous dépose dans la boîte aux lettres et se faire une idée, c'est un boulot à plein temps.
    Premier truc : demain il y a les élections européennes et les élections locales. Le scrutin est proportionnel par grandes régions (nous votons pour la "région" South West England) comme en France pour les européennes. Là où ça se complique, c'est que l'Angleterre, c'est une île et c'est le pays qui a inventé le libéralisme, alors l'Europe, c'est vraiment pas leur truc. Du coup, une campagne quasi inexistante pour la plupart des partis. Le Labour, pourtant censé être pro Union Européenne ne fait pas campagne du tout pour ce scrutin, semble complètement tétanisé par les problèmes actuels et se risque à des slogans qui ont des relents vraiment nauséabonds de xénophobie populiste "for hard-working British people and families"* (vous avez remarqué, tout y est Travail="hard-working", Famille="families", Patrie="British". Hmm, nice!). Les Tories sont eurosceptiques et sont trop occupés à faire campagne pour les élections locales sur le mode "Virons le Labour" (leur slogan est "Vote for change"**, fun pour des conservateurs). Les Lib Dems sont les seuls à être pro-européens, à faire campagne sur ce thème, sans compter qu'ils semblent avoir du mal à se remettre de la proposition de mandat d'arrêt européen que le député européen lib dem de notre région a faite et qu'ils citent à tout bout de champ dans leurs tracts. Dans ce panorama politique, il nous reste les Verts, qui sont eurosceptiques ici (bizarre pour des verts), UKIP (dont le site web affiche une animation disant "Dites non à une immigration illimitée, dites non à 40 millions de livres de facture européenne par jour, dites non au contrôle européen de nos vies, dites non à l'Union Européenne". Ambiance) et bien sûr le British National Party (ils ont sans doute un site web mais je n'ai pas envie de mettre un lien) qui a distribué une tract dernièrement montrant un avion de la RAF pendant la seconde guerre mondiale accompagné du slogan "Parce que nous l'avons gagné" et d'une liste de batailles célèbres auxquelles l'armée anglaise a participé (pour glorifier l'armée et la nation britanniques, j'imagine. Ce qui est drôle, c'est que la liste*** contient le nom de deux batailles où les Anglais se sont fait laminer.). Vous avez deviné qu'eux aussi sont anti-européens.
    Pour les élections locales, on utilise le scrutin uninominal majoritaire à un tour (le même que celui qui sert à élire le Président des États-Unis). Les mêmes partis sont disponibles en gros. Mais la subtilité, c'est qu'on vote par circonscription. La nôtre est un bastion de droite. Donc, le Labour ne fait même pas campagne, les Tories font tout ce qu'ils peuvent et les Lib Dems, forts de leur récente victoire sur le Labour au sein de l'assemblée du Bristol City Council (une sorte de mix entre municipalité et conseil général, c'est pour ce truc qu'on vote demain) répètent à qui mieux mieux que voter conservateur ne peut pas empêcher une victoire du Labour alors que voter Lib Dem, si.
    Sinon, ils essaient de faire semblant de faire des propositions concrètes, genre, si vous repérez quelqu'un en train de faire un barbecue clandestin sur les downs (sorte de parc public constitué de pelouses), appelez ce numéro pour le dénoncer. Hmm, nice! Again. Mais sinon, je suis super contente de voter ici. Non franchement, c'est un peu comme les municipales à Paris, en fait. Plus ça change, moins ça change, comme disent les anglo-saxons.

* "Pour les Britanniques qui travaillent dur et les familles".
**"Votez pour le changement".
*** Trafalgar, la bataille de la Somme, Dunkerque, le débarquement, les Malouines. Cherchez l'intrus.

Publié dans Ici là-bas

Commenter cet article

Ptibi 03/06/2009 19:52

c'est bien la 1ère fois que je comprends comment cela se passe chez sa "gracieuse" majesté...
merci Sandra