Langues de grives (en aspic ?)

Publié le par Sandra

   À la suite d'une de ces chaînes de pensée qui font les joies du métier de traducteur, il est venu à mon attention que le nom de la grive est en russe (дрозд) identique à celui du merle. Il m'est immédiatement venu à l'esprit qu'il serait donc impossible de traduire littéralement en russe l'expression française "Faute de grives on mange des merles", qui soit dit en passant a toujours laissé légérement perplexe la fleur de bitume que je suis (c'est bon, les merles ?).
    Oui, je sais, il faudrait que je consulte*. Néanmoins, il se trouvera peut-être un russisant (V. sors de ton trou, on t'a vu) pour résoudre cet inintéressant problème linguistique. Bon, c'est pas tout ça mais j'ai un Thaïlandais qui veut que je lui traduise un diplôme en latin (ah ces universités de la côte est, quelles snobs !) sur le feu, moi.

* Docteur, quand je reçois mon avis d'imposition, je me demande comment le traduire en tamoul.

Publié dans Lost in translation

Commenter cet article

Worthless 16/07/2009 16:26

La seule précision que me donne mon dictionnaire, c'est que la grive est chantante (певчий), alors que le merle est noir (чёрный), ce que je savais déjà...