La Maison Blanche n'est pas au niveau en matière de chaussures

Publié le par Sandra

   Comme chacun sait (ou pas), je suis modératrice pour la partie française d'un forum linguistique. Une partie de mes devoirs en tant que modératrice est de veiller à ce que le forum ne soit pas submergé de spam. Ce forum est la cible particulière, pour des raisons qui resteront à jamais mystérieuses, je le crains, de spammeurs chinois (ou voulant se faire passer pour chinois, d'après les noms d'utilisateur choisis) spécifiquement portés sur la pub pour des chaussures de contrefaçon, tantôt escarpins de marques italiennes, tantôt baskets d'une marque dont le nom signifie victoire en grec ancien*.
    J'ai aujourd'hui eu le plaisir de tomber sur une nouvelle technique de spam (en tout cas, nouvelle pour moi, je ne doute pas qu'elle ait un nom anglo-saxon totalement incompréhensible pour qui n'est pas du bercail) : il s'agit d'incorporer des messages publicitaires pour lesdites chaussures dans un message qui contient par ailleurs du texte crédible pour un post du forum, et cela, du moins je l'imagine, dans le but de tromper les robots anti-spam.
    Peine perdue, je ne suis pas un robot, et couic la pub pour les baskets. C'est néanmoins comme cela que je suis tombée sur cette phrase digne d'une nouvelle forme de web art ou constituant un test de Turing** de l'humour : "air force  one shoes response is inadequate" ce qu'on peut traduire librement (en ignorant une inexactitude grammaticale en anglais) par "la réponse en matière de chaussures d'air force one est insuffisante." Air force one étant, comme chacun sait, le nom de l'avion du Président des États-Unis, je n'ai pas pu m'empêcher d'imaginer un bombardement ridiculement inadéquat tombant sur la Chine depuis l'aéronef en question, peut-être des kickers taille deux ans ou ces affreux sabots en plastique fuschia.
    En tout cas, que Muntadhar Al Zaidi et les mânes de Khrouchtchev se rassurent, les Américains ont encore à raffiner leur art du lancer de pataugas pour les égaler dans l'esprit d'au moins un internaute.

*Pour ceux qui n'ont pas trouvé, vous n'aviez qu'à étudier le grec à l'école. Ou aller voir .
** À propos de Turing, une pétition a récemment été lancée pour demander à l'État Britannique une réhabilitation officielle du mathématicien (qui a contribué à casser le code de la machine de cryptage allemande enigma pendant la guerre, a conceptualisé l'informatique théorique avant que les ordinateurs n'existent et a conçu un test permettant de distinguer un humain d'une machine, excusez-moi du peu), condamné pour homosexualité, contraint à la castration chimique et qui a fini par se suicider (en mordant dans une pomme empoisonnée). La pétition se trouve ici, via le formulaire en ligne de pétition du site de 10 Downing Street.

Publié dans Les mystères du web

Commenter cet article