Saturday morning special

Publié le par Sandra

   A été récemment porté à mon attention, par Abie interposée, un de ces aspects de la civilisation britannique à même de laisser tout Français en immersion culturelle pantois. Or donc, un de nos compatriotes exilés, appelons-le S from London, se trouvait l'autre jour à la caisse du bazar-supérette du coin quand il a remarqué sur le présentoir, qui ne contient habituellement que des chewing-gums, des magazines people trash et des formulaires d'ouverture de carte de crédit, une batterie de tests de grossesse en vente pour la modique somme d' 1,49 £. Il en est resté  d'abord dûment surpris, comme tout Français élevé dans la conception (et soyons honnêtes, est-elle vraiment erronée ?) que les Anglais sont coincés. Immédiatement, sa connaissance du milieu a repris le dessus et il a mis cette observation en perspective avec le spectacle aviné, ou plutôt abièré, et fort déshabillé des jeunes Anglaises le vendredi soir.
    Je ne me permettrai d'ajouter que deux réflexions à cette fine observation ethnologique de la vie sexuelle indigène. Primo, d'après le tout dernier rapport de l'OCDE, la Grande Bretagne arrive en première position pour l'alcoolisme des jeunes et en quatrième position pour le taux de grossesses précoces (devancée seulement par le Mexique, la Turquie et les États-Unis). Secundo, je parierais un orteil au moins qu'il n'y avait pas de préservatifs en vente en tête de gondole à côté des chewing-gums. Parce que, voyons, tout de même, eh bien ce serait un peu choquant, non ?

Commenter cet article