Seasonal eating - crumble figues noisettes

Publié le par Sandra

   La bouffe étant contre toute attente une obsession britannique et le Guardian étant un repaire de bobos, je me trouve particulièrement exposée au marketing du seasonal eating et autre "chic, c'est la saison des courges !". Rassurez-vous, je ne m'apprête pas à vous donner une recette de tarte au potiron, sachant que j'ai laissé à ma mère, par acte notarié spécial, l'instruction de m'achever à coup de poêle à frire le jour où je donnerais le moindre signe de participer à la conspiration mondiale du soja-et-du-manger-bio-pas-bon-reprends-donc-un-peu-de-boulgour-de-citrouille. C'est seulement qu'à voir tous ces blogs vantant les mérites, au demeurant ineffables, de la terrine de brocoli tardif (ça reste des Anglais quand même, hein), j'ai eu envie de faire quelque chose des noisettes du jardin que ma belle-mère a obligeamment mises dans notre paquetage, à côté des deux bouteilles de pinard et de la boîte de foie gras (on n'a jamais mangé autant de foie gras et de confit de canard que depuis qu'on est en Angleterre. Depuis notre retour, à la maison, c'est bohème chic).
Donc recette de crumble aux figues et aux noisettes et sablés noisettes

Pâte à sablés aux noisettes et à crumble pareil
Ingrédients
- 75 g de noisettes décortiquées (vous pouvez faire cette recette avec plus de noisettes et du reste, c'est juste qu'à l'atelier décortiquage de noisettes, on en a eu marre au bout de 75 g - c'est petit une noisette - d'autant que MLAM  et moi commencions à ressembler de façon assez inquiétante à des écureuils enragés)
- 75 g de sucre en poudre (dans l'idéal moitié sucre blanc, moitié sucre roux complet, s'il est équitable et du Pérou en plus, c'est parfait)
- 90 g de beurre salé*
- 75 g de farine blanche


    Dans un moule en métal ou sur une plaque à pâtisser, disposer les noisettes et les faire chauffer pendant dix minutes un quart d'heure à four modéré (100-120°C), en veillant à ce que la peau ne brûle pas.
    Les mettre au mixer et mixer plusieurs minutes jusqu'à obtenir un espèce de sable grossier un peu humide. Si ça fait une pâte épaisse, c'est normal et même bien. Si non, c'est bien aussi. Si vous êtes flemmard et pas du genre à vouloir vous transformer en petit animal à fourrure mignon mais à yeux rouges, utilisez de la poudre de noisettes qu'on trouve dans le commerce et zappez l'étape précédente.
    Ajouter le sucre, mixer.
    Ajouter le beurre, mixer.
    Ajouter la farine, mixer.
    La pâte est prête.

Sablés aux noisettes
    Avec la moitié de la pâte obtenue (si vous voulez aussi faire le crumble, sinon, tout), façonner un boudin de l'épaisseur d'un boudin blanc.
    Le découper en rondelle d'un centimètre d'épaisseur.
    Disposer les sablés sur une plaque à pâtisser beurrée et enfourner.
    Faire cuire 25 minutes environ à four moyen (150°C environ). Les sablés sont cuits quand ils ont cessé de s'étaler comme des bouses de vache disgracieuses et qu'ils sont à peu près solides quand on leur tapote dessus.
    Laisser refroidir sur la plaque.


Crumble aux figues et aux noisettes
Ingrédients
- environ 150 g de pâte aux noisettes
- 4-5 figues (les miennes venaient de Turquie et c'est pas vraiment la saison, j'ai honte. Barbara Kingsolver va me haïr)
- un petit morceau de beurre salé*.

    Découper les figues en huit quartiers chacune.
    Dans une petite poële, faire chauffer le beurre à feu vif et revenir les figues quelques minutes le temps qu'elles ramollissent et crachent un jus épais.
    Verser les figues et le jus dans un petit (en gros format demi-A4) moule à four genre pyrex ou céramique.
    Émietter dessus la pâte aux noisettes.
    Faire cuire 20 minutes à 150°C et achever avec 5 minutes à 180-200°C.
    Laisser refroidir et sombrer dans l'autosatisfaction la plus crasse sur le thème "je suis beau, je suis branché, je suis à la pointe de la mode et en plus c'est bon".


* Il est venu à mon attention qu'il était à la mode sur les blogs cuisine de donner des recettes light avec points Weight Watchers en prime. Il va de soi que je ne saurais participer à ce mouvement. Pour maigrir, mangez du concombre et puis c'est tout. De toute façon, My Perfide Albion home n'est pas un blog cuisine.

Publié dans Qu'est-ce qu'on mange

Commenter cet article

Abie 06/10/2009 09:27


Sans oublier la purée potiron-châtaigne, qui vous donne envie d'aller courir nu dans la neige tellement ça tient au ventre.
Et pour maigrir, le secret (en plus du concombre) : la courgette. Qui, me direz-vous, est un peu la même chose en cuit, donc c'est logique.


Worthless 06/10/2009 09:24


Ah oui, mais quand même, notaire ou pas, c'est bon, la soupe à la citrouille !