Le confit de canard sans canard et autres mets des îles britanniques

Publié le par Sandra

    Ce soir, c'est Burns Night et donc, normalement, c'est haggis, le plat écossais qui consiste en poumon, cœur et foie de mouton cuits avec de l'avoine dans une panse de vache. Et, oui, c'est bon, même si nous n'irons probablement pas ce soir au par ailleurs très agréable pub Victoria de Westbury-on-Trym pour y déguster le plat traditionnel en chantant  Auld Lang Syne*. Ce qui fait que mon aimable lectorat français, après avoir, je n'en doute pas, vomi à la description des ingrédients de la recette et bien que n'étant pas aussi scottiphile que Mr V., comprendra parfaitement ma stupéfaction quand j'ai vu un article du Guardian consacré à une recette de haggis végétarien**. Ça m'apprendra à lire des quotidiens gauche caviar, tiens. Parce que je veux bien essayer de faire semblant d'être tolérante et dire que les végétariens (et les lapins) sont nos amis et qu'il faut les aimer aussi, mais, Gordon Bennett, pourquoi pas du confit de canard sans canard, pendant qu'on y est ! Toute façon, ces journalistes du Guardian, c'est tous des  Sassenachs.

    Pour nous remettre de ces rudes émotions et en hommage aux nombreux pourvoyeurs familiaux qui bourrent nos valises de délicieuse provende et font de nos mois de janvier des festivals gastronomiques, je propose cette recette de gateaux noix-café.

 

Pour 9-12 gâteaux, selon la taille des moules utilisés :

200 g de noix (de Descartes, c'est encore mieux) broyées grossièrement

200 g de beurre doux

170 g de sucre

30 g de sucre roux non raffiné genre muscovado

3 œufs

120 g de farine

2 c. à soupe d'extrait de café (Trablit, bien sûr)

1 c. à café d'extrait de vanille

1 c. à café de levure chimique

1 pincée de sel

Pour la décoration, des cerneaux de noix et des pastilles de chocolat de couverture de chez Mérimée à Lisieux (grâcieusement fournis par notre correspondante sur place, merci Chr.)

Mettre le beurre en crème, y ajouter les deux types de sucre et l'extrait de vanille.

Incorporer les œufs un à un en alternance avec la farine.

Y mélanger les noix broyées, l'extrait de café, la levure et le sel.

Répartir dans des moules à cupcakes/muffins américains/petits gâteaux ronds et décorer avec un cerneau et un palet de chocolat.

Faire cuire à 180-200°C pendant 20 à 40 minutes selon la taille des moules (oui Monsieur, ici, on fait dans la pâtisserie de précision). Laisser refroidir sur une grille.

 

Bon, c'est pas tout ça, j'ai de la limonade à la violette à finir, moi.

 

* Je viens de re-regarder le menu de ce soir et il est bien possible qu'en fait, on y aille.

** Je fournis le lien à titre purement documentaire. Loin de moi l'idée de cautionner ce crime. Âmes sensibles (je pense particulièrement à toi, Mr V.), s'abstenir.

Publié dans Qu'est-ce qu'on mange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elmout 01/02/2012 09:51

Fous ces anglais !

Mr. Vaurien 27/01/2012 12:39

Aucun doute, le haggis végétarien, ça ne vaut pas mieux que le ragoût, la fricassée ou l'olio...