Le règne animal

Publié le par Sandra

    Ce pays ne cesse de me surprendre. Lors de ma lecture matinale du Guardian, j'ai appris que la propriétaire d'une animalerie de la région de Manchester avait été condamnée à une amende de 1000 £ et assignée à résidence après avoir été prise en flagrant délit de vente de poisson rouge à un mineur de moins de seize ans non accompagné lors d'une opération de testing organisée par les autorités locales. Il est en effet interdit au royaume de Sa Très Gracieuse Majesté de vendre un animal de compagnie vivant à quelqu'un dont on ne peut présumer qu'il sera capable de s'en occuper correctement. 

    Ne vous méprenez pas, je pense que la façon dont une société traite les animaux dit des choses sur elle et sur les "valeurs" qui sont les siennes et je n'approuve nullement la vente inconsidérée de gerbilles à des handicapés mentaux qui les laissent ensuite se noyer dans le café*. Néanmoins, j'ai eu du mal à lire, sans en voir le potentiel comique, la phrase "An animal welfare officer also found a cockatiel in the shop that was in such distress it had to be put down"**. J'ai aussi pensé que même en s'aventurant sur le terrain glissant de l'évaluation de "l'intelligence" des animaux ("Mais si, les chevaux/dauphins/bébés phoques, ils te comprennent, tu le vois dans leurs yeux !"), un poisson rouge a des possibilités émotionnelles, sans parler des compétences métaphysiques, bien mineures comparé à, disons, un cochon. Et les cochons, on a le droit*** de les tuer après les avoir achetés.

    Qu'est-ce que ça dit sur la société britannique, le fait qu'elle condamne à payer une amende sérieuse quiconque rend possible la négligence potentielle du bien-être d'un poisson rouge , tout en permettant l'élevage en batterie dans des conditions épouvantables des porcs à bacon et en tolérant que 30 % de sa population enfantine vive sous le seuil de pauvreté ?

 

* Oui, je sais. Voir l'article.

**"Un agent de la protection des animaux a aussi trouvé dans le magasin une perruche nymphique dans un tel état de détresse qu'on a dû l'abattre."

***OK, peut-être pas si on a moins de seize ans ou si on est handicapé mental.

†Sans parler de la dépense occasionnée pour organiser l'opération de testing, avec réseau d'informateurs et agents en planque.

Commenter cet article