No Sir, not even for ready money*

Publié le par Sandra

  En plein milieu de cet été si typiquement britannique (la dernière fois qu'il a fait chaud, la presse a diffusé des avertissements contre l'usage de la stout tiède en bain de pieds pour se rafraîchir, tout le monde s'est mis en maillot de bain kangourou pour faire rougir ses poignées d'amour puis, soyons sérieux, il s'est mis à pleuvoir en juillet), je ne peux que regretter, une fois n'est pas coutume, de ne pas vivre à Londres. Une galerie-photo du Guardian, m'apprend l'existence de "l'évènement sportif le plus gentlemanesque de Grande Bretagne", la Chap Olympiad qui s'y est tenue récemment.

Il s'agit de s'adonner à des activités furieusement Agatha Christie comme la joûte de parapluie (à bicyclette et avec un Financial Times comme bouclier), le lancer de sandwich au concombre et le pique-nique sur couverture écossaise. Sans doute, un jeu de croquet avec le pasteur et le major de l'armée des Indes devait bien aussi se cacher quelque part et rien que pour les moustaches, le jeu en vaut assurément la chandelle.

    Ah, les moustaches...

Chap-Olympiad-guests-026.jpg

* Les amateurs de sandwichs au concombre et de L'importance d'être constant comprendront.

Photo Christian Sinibaldi/Guardian

Publié dans Dear old England

Commenter cet article